Volet Qualité : Améliorer la qualité des rejets et leur transfert vers les cours d'eau

industriebocageIMG0001-1312

Enjeux :

L’évaluation de l’état écologique de 2018 des masses d’eau de surface (cours d’eau et littorales) mentionne une qualité moyenne à mauvaise pour l’ensemble des cours d’eau du SAGE. Bien souvent les paramètres déclassants sont les indicateurs biologiques, le mauvais bilan en oxygène lié à une forte présence de matières organiques et les produits phytosanitaires. Toutes les masses d’eau « cours d’eau » du SAGE ont bénéficié d’un report d’objectif d’atteinte du bon état à 2027.

La qualité mauvaise à moyenne de nos cours d’eau est issus majoritairement de pollution diffuse ou de rejet dans le milieu venant de plusieurs sources :

  • Pollution diffuse issu de l’agriculture
  • Rejet ponctuelle issu du réseau d’assainissement et de l’industrie
  • Le ruissellement des eaux pluviales

Objectifs de la stratégie 2020-2025 pour l'amélioration de la qualité de l'eau qualité de l'eauv4

  1. Préserver les haies dans le cadre de l’aménagement du territoire (documents d’urbanisme)
  2. Améliorer les rejets des stations d'épuration prioritaires
  3. Orienter la réhabilitation des Assainissement Non Collectifs (ANC) sur les secteurs prioritaires
  4. Diminuer l’utilisation des pesticides sur les secteurs prioritaires
  5. Diminuer le risque d’érosion des sols et de transfert des matières polluantes vers les eaux superficielles sur les secteurs prioritaires
  6. Améliorer les connaissances de la gestion des eaux pluviales
  7. Mieux contrôler les rejets industriels, les campings et les semi-collectifs
  8. Poursuivre la sensibilisation des particuliers à l’utilisation des pesticides

 

Actions :

Trois enjeux ont été identifiés pour le volet qualité de l’eau. Il s’agit d’améliorer la qualité des rejets ponctuels, de réduire les pollutions diffuses, et de limiter le transfert et l’érosion.

Améliorer la qualité des rejets ponctuels :

  • Amélioration des dispositifs d’assainissement collectif
  • Amélioration du rejet des industries
  • Amélioration de la gestion des eaux pluviales

Réduire les pollutions diffuses​​ :

  • Amélioration des dispositifs d’assainissement non collectif
  • Sensibilisation
  • Volet agricole

Limiter le transfert et l’érosion :

  • Implanter et assurer l’entretien des zones tampons
  • La sensibilisation des agriculteurs
  • Entretien et la valorisation du bois

 

Territoire : 

Les priorités sont fixées de la façon suivante :

De façon générale : en amont des stations de suivis de la qualité de l’eau permettant un suivi et une intervention prioritaire en tête de bassin

Rejets ponctuels : systèmes d’assainissement non conformes en termes de traitement du phosphore, et/ou en surcharge et/ou présentant un risque de trop-plein et déversement

Réhabilitation des ANC : sous-bassins les plus contributeurs en flux de phosphore (Auzance, Ciboule)

Diminuer l’utilisation des pesticides : sous bassins ayant la plus forte utilisation de pesticide (Ciboule et Gué Chatenay) élargis à l’amont du bassin versant

Diminuer le risque d’érosion des sols et de transfert : sous-bassins à problématique diffuse sur la qualité de l’eau en phosphore et en phytos, et sur les masses d’eau prioritaires

 

Partenaire et budgets :

MO qualité

Budget 2020-2022 : 900 000€